commande-electrique_general

Madep vous propose une large gamme de commutateurs à cames, d’interrupteurs de proximité, d’interrupteurs sectionneurs et de boutons poussoirs et voyants, avec la possibilité de réalisations sur mesure.

Automatisme-commutateur-a-cames

Commutateurs à cames

Une gamme complète de commutateurs à came avec plus de 1000 schémas standards ou réalisation spécifique sur demande.
De 6 A à 250 A.

Divers montages possibles :

  • Montage encastré 4 vis
  • Fixation centrale diamètre 22 mm
  • Montage modulaire rail DIN
  • Montage fond d’armoire
Voir le catalogue “Commutateurs à cames”
Commande-electrique-interrupteur

Interrupteurs de proximité

  • Interrupteur de proximité boîtier IP65, manette cadenassable
  • Diverses configurations 3,4 et 6 pôles, possibilité de monter un contact auxiliaire pour renvoi d’information d’état du sectionneur
  • Multiples entrées de câbles prédécoupées (2 en-dessous + 2 au-dessus + 2 sur les côtés)
  • Bloc de connexion amovible, à connecteurs larges
  • 4 points de fixation externes
  • Espace interne largement dimensionné
Voir le catalogue “Interrupteurs de proximité”
Automatismeinterrupteur-sectionneur

Interrupteurs sectionneurs

Organe de sécurité de 16 A à 250 A, jusqu’à 6 pôles et possibilité de contact auxiliaire 1 NO + 1 NC.

Différents montage pour armoire :

  • Montage encastré 4 vis
  • Fixation centrale diamètre 22 mm
  • Montage modulaire rail DIN
  • Montage fond d’armoire avec prolongement d’axe ou sous coffret IP65
  • Manette cadenassable
Voir le catalogue “Interrupteurs sectionneurs”
En apprendre davantage sur l'interrupteur sectionneur

Plusieurs pièces viennent équiper un tableau électrique. Et si certaines comme le disjoncteur divisionnaire ou l’interrupteur différentiel semblent plus reconnaissables et plus utilisées, n’oublions pas pour autant l’intérêt d’un interrupteur sectionneur. En effet, ce dernier (aussi appelé inter sectionneur ou interrupteur général) permet la protection simple et efficace d’un tableau électrique divisionnaire. Positionné en tête de l’installation, il intervient en cas de coupure d’urgence de l’alimentation électrique d’un logement.

L’interrupteur sectionneur ne doit pas être confondu avec un sectionneur à fusible. Son fonctionnement peut se décliner selon deux modèles :

  • L’interrupteur rotatif, qui permet de couper un circuit en tournant un levier ;
  • L’interrupteur à couteaux, très utilisé dans les habitations, permettant de couper le circuit en soulevant le levier.
Définition et vocabulaire

L’idéal pour bien comprendre l’utilisation des éléments électriques reste encore de se référer au sens des mots qui définissent ces éléments. Autrement dit, bien connaître le vocabulaire des termes employés permet souvent d’éviter bien des erreurs. Un interrupteur sectionneur est donc :

  • Un interrupteur, c’est-à-dire un appareil permettant d’interrompre ou d’engager le passage du courant électrique ;
  • Un sectionneur, c’est-à-dire un appareil permettant de séparer l’alimentation d’un récepteur d’électricité d’un circuit électrique.

Les deux définitions semblent très proches. Pourtant, il existe une différence fondamentale entre un interrupteur et un sectionneur. Si l’interrupteur peut être utilisé comme une simple commande On/Off, le sectionneur a pour but d’isoler la partie de circuit électrique qui dépend de lui. Utiliser un sectionneur seul comme on le ferait avec un interrupteur donne naissance à un arc électrique. Il faut donc interrompre avant d’isoler.

Placé en tête de tableau électrique, un interrupteur sectionneur permet donc de couper et d’isoler l’alimentation électrique d’un réseau domestique par exemple. Et comme un petit dessin vaut parfois mieux qu’un long discours, voici le schéma électrique d’un interrupteur sectionneur :

Schéma électrique de l'interrupteur sectionneur

Quelle est l’utilité d’un interrupteur sectionneur ?

Comme expliqué plus haut, avant de pouvoir travailler sur un circuit électrique sans risque, il faut d’abord interrompre le passage de l’électricité en amont, puis isoler le circuit en question. On utilise donc un interrupteur puis un sectionneur. L’interrupteur sectionneur permet de joindre les deux en une seule manœuvre mécanique. Son principal intérêt est de pouvoir séparer le circuit électrique de son alimentation, même si le courant n’est pas coupé en amont. C’est ce que l’on nomme la capacité de manœuvrer en charge. Une fois séparé du courant électrique et isolé de celui-ci, le circuit électrique est sécurisé. Il devient alors possible d’y accéder afin d’effectuer tous les travaux nécessaires. De fait, l’interrupteur sectionneur permet à la fois :

  • De sécuriser les personnes amenées à travailler sur le circuit électrique ;
  • De protéger les appareils électriques reliés au circuit en question (hi-fi, électroménager, informatique, etc.) ;
  • De préserver le tableau électrique.

On trouve donc principalement et naturellement des interrupteurs sectionneurs en tête de tableaux électriques secondaires (ou tableau divisionnaire), afin de préserver ces tableaux et tous les appareils qui en dépendent. Mais il se peut également qu’un interrupteur sectionneur soit utilisé en remplacement d’un disjoncteur de branchement.

Comment choisir un interrupteur sectionneur ?

Commencer par le nombre de phases

Avant toute chose, il convient de définir le nombre de phases en fonction du nombre de pôles électriques à connecter. Vous pouvez donc opter pour un interrupteur sectionneur :

  • Unipolaire,
  • Monophasé (phase et neutre),
  • Triphasé (3 phases),
  • Ou tétrapolaire (3 phases + un neutre).

Connaître le calibre de l’inter-sectionneur

Chaque interrupteur dispose d’une intensité nominale. Pour choisir son interrupteur sectionneur, il faut donc obligatoirement se référer à l’intensité distribuée en amont du circuit électrique verrouillé par l’interrupteur sectionneur. L’intensité nominale de ce dernier doit au moins être égale à l’intensité du courant électrique nominal situé en amont.

Les différents calibres disponibles sur les interrupteurs sectionneurs sont de 16, 20, 32, 40 ou 63 Ampères. On peut toutefois trouver d’autres valeurs plus élevées pour des matériels destinés à de l’électricité industrielle. Si le courant présente une intensité nominale du courant à 32 A, votre interrupteur sectionneur devra disposer d’une intensité nominale d’au moins 32 A. Si votre courant présente une intensité de 33 A, vous devrez opter pour un calibre d’au moins 40 A pour votre interrupteur sectionneur.

Dernières précisions

Pensez également que, suivant l’intensité du courant électrique, vous devrez choisir des fils électriques de section plus ou moins importante :

  • 2,5 mm² pour une intensité de 20A,
  • 6 mm² à partir de 32A,
  • 10 mm² à partir de 40A,
  • 16 mm² à partir de 63A,
  • Etc.

Enfin, sachez que vous pourrez trouver des interrupteurs sectionneurs à coupure visible, utilisés dans les grosses armoires industrielles pour de grosses intensités et des interrupteurs sectionneurs à coupure apparente. Ces derniers sont les plus courants et ressemblent à s’y méprendre à un disjoncteur divisionnaire et s’actionnant selon le même principe. Mais attention à ne pas confondre le disjoncteur divisionnaire classique et l’interrupteur sectionneur. L’interrupteur sectionneur ne peut s’actionner que manuellement et n’a pas pour but de protéger contre des surcharges ou autres courts circuits. Ce qui est justement le rôle du disjoncteur magnétothermique.

Commande-electrique-boutonnerie

Boutons poussoirs et voyants

La gamme Ex9P1 de dispositifs de commande montés sur panneau est utilisée dans divers bureaux de contrôle, panneaux d’opérateur ainsi que pour les fonctions de commande dans les tableaux de distribution d’énergie. Ils sont compacts et conçus par combinaison de diverses pièces modulaires : tête de fonctionnement, base d’assemblage, unités de contact et d’illumination. Ces pièces peuvent être assemblées librement pour réaliser différentes fonctions.

Pour la version semi-transparente (éclairée), il est possible d’utiliser l’unité LED à haute luminosité. Cette dernière assure une indication fiable du circuit connecté, réduit la consommation d’énergie et prolonge sa durée de vie. Les têtes d’opération sont conçues dans des couleurs vives et rationalisent la surface. Elles sont disponibles dans différentes couleurs, formes et typologies.

Voir le catalogue “Boutons poussoirs et voyants”